l'avenir appartient à ceux qui croient en la beauté de leurs rêves

J’entends encore Maman chanter !

J’entends encore Maman chanter ! dans PAUSE TENDRESSE maman-20

en3lunk7 dans PAUSE TENDRESSE

Lorsque je pense à maman,
je la vois dans un magnifique champ de blé
où elle danse en chantant
toutes les vieilles chansons qu’elle aimait tant fredonner.

Pourquoi dans un champ de blé ?
Laissez-moi vous raconter. 

 

en3lunk7
À la dernière visite de maman chez-moi, 
nous avons fait un peu de rangement
dans l’un de mes garde-robes où règne un véritable fouillis. 

C’est un endroit où je dépose toutes sortes de choses 
que je conserve, pour le cas où…

 

en3lunk7

Quand maman venait me rendre visite, 
elle aimait bien fouiller dans ce fameux garde-robe. 

On aurait dit qu’elle s’attendait toujours
à y trouver quelques beaux trésors. 

Ce jour-là, elle y fit la découverte de blés 
que j’avais négligemment placés là.

Lorsqu’elle vit la manière dont je les avais placés, 
elle m’a gentiment disputée :
« Tu aurais dû les attacher ensemble! 
De cette façon, ils auraient pu se casser! » 

Après m’avoir servi son petit sermon tout en douceur,
elle prit quelques bouts de ruban, mélis-mélos.

Elle les démêla et les rassembla
en une belle gerbe tout en essayant de chanter 
« La chanson des blés d’or ». 

en3lunk7

Depuis quelque temps ,sa voix ne lui obéissait plus ! 
Aussi me dit-elle : « Chante, toi! Je vais te dire les paroles! »

Je ne me fis pas prier car cette chanson, 
est pour moi aussi, une de mes préférées.

Aussitôt que je commençai à chanter, 
une grande tristesse s’empara de mon âme.

Le cœur bien gros, je parvins quand même à chanter ! 

Toutefois, je ne m’expliquais pas cette soudaine angoisse! 

en3lunk7

Aujourd’hui, je le sais. 
C’était ma petite voix intérieure qui cherchait à me dire :
C’est la dernière fois que ta maman
vient à la chasse aux trésors chez toi ! 

Pourtant, je me sentais si près d’elle !
Dans ses yeux,j’y voyais la quiétude 
et tout l’amour qu’elle avait pour moi. 

L’atmosphère s’était parfumée d’harmonie et de tendresse !

J’avais la sensation que le temps n’existait plus !
Nous ne faisions qu’une ! 

en3lunk7

Après le ménage de mon garde-robe,
nous avons transplanté des géraniums et des fuchsias, 
afin que je puisse, l’été venue, en fleurir mon balcon.

Tout en parlant de choses et d’autres,
nous avons dégusté
quelques petites gâteries accompagnées d’un bon thé. 

Pour se mettre à l’aise, 
maman laissait une de ses anciennes robes chez-moi. 

C’était l’occasion, pour elle, 
de marcher pieds nus et de mettre 
ses vieilles « slounes, comme elle disait.

en3lunk7

Lorsque maman fut sur le point de partir, 
d’un ton encore plus doux que celui qu’elle avait habituellement,
elle me dit : « Je vais emporter ma robe, il faudrait que je la lave. »

Je lui proposai, bien sûr, de le faire comme à l’accoutumée, 
mais elle me regarda droit dans les yeux et me répondit :
« Non, mon « tout-p’tit », cette fois, c’est à moi de le faire! » 

Ni l’une ni l’autre n’ajouta un seul mot.

en3lunk7

Ce silence était lourd de signification.
Q uelques semaines plus tard, maman fut hospitalisée. 

Son cœur voulait flancher ! 

J’étais complètement désarmée,
je me sentais maladroite et impuissante. 

Je ne savais plus comment lui apporter un peu de réconfort.

en3lunk7

Une idée me traversât l’esprit :
« J’y parviendrai peut-être en chantant ! » 

D’une voix presque étouffée, je chantai :
« C’est la poulette grise qui a pondu dans l’église,
elle a pondu un gros coco pour maman qui va faire un gros dodo… » 

Comme elle le faisait pour m’endormir lorsque j’étais petite. 
Quelques secondes après que j’eus commencé à chanter,
son visage devint d’une beauté indescriptible.

Son âme rejoignit la mienne !
C’était extraordinaire, prodigieux! 

en3lunk7

Je me couchai à ses côtés et j’appuyai ma tête contre la sienne. 
Au bout de quelques instants, 
j’avais nettement l’impression d’être dans son ventre. 

Je ne savais plus si c’était elle ou moi qui mourait. 
Je l’entendais chanter « La chanson des blés d’or »! 

Mais, cette fois, c’est elle qui chantait et moi je répétais les mots ! 

en3lunk7

Soudain, bien que nous ayons été en plein jour,
l’obscurité envahit complètement la chambre. 

Quelques instant après, je vis se dessiner comme une lune, 
ou peut-être un soleil. Je ne sais pas…

Et j’entendis maman chanter le refrain de la chanson:
« Tout doucement ».

Je savais de façon certaine 
que c’était à mon fils décédé qu’elle dédiait cette chanson. 

Tendres moments que je me remémore très souvent! 

Je me rendais compte que l’heure de la séparation était venue. 

en3lunk7

Je fondis en larmes et la suppliai : 
« Maman, emmenez-moi avec vous! » 
Chut! me répondit-elle. 
Je ne peux pas, mon « tout p’tit ! » 

Instantanément, la clarté revint dans la chambre 
et je pris conscience que, si je l’accompagnais, 
ne serait-ce qu’un peu plus loin, je mourrais moi aussi. 

Je sentis la main de maman sur mon bras qui me serrait très fort. 

Je réalisai : Elle avait quitter son corps et avait reprit sa liberté.

Au même moment, une voix me fit sursauter.

C’était l’infirmière qui nous disait,
à mes deux sœurs et à moi : « C’est fini! » 

Moi, j’ai pensé de toute mon âme :
« Mais non, ce n’est pas fini! 
Au contraire, elle a recommencé à chanter! » 

en3lunk7

Tout en séchant mes larmes, 
je me suis assise sur sa chaise berçante, tout près de son lit. 

Je me berçai en chantant, je ne sais combien de fois,
la dernière phrase de la chanson « Tout doucement ».

Étais-ce un message de maman?
Pour ma part, je suis certaine que oui.

En m’invitant à l’accompagner 
jusqu’à la porte de la « Grande Demeure »,
elle m’a fait connaître la manière dont on entre,
tout en douceur, dans « L’Autre Vie ». 

Ce fut la dernière leçon de vie que maman me donna
ainsi que le dernier cadeau d’anniversaire qu’elle m’offrit.

(Maman est décédée le jour de mon anniversaire de naissance) 

Je ne vois qu’une seule façon
de la remercier pour ce précieux et inestimable présent :
propager du mieux que je le peux
les valeurs quelle m’a laissées en héritage!

Amour, Partage et Fraternité.

en3lunk7

Texte de Jacqueline Dubois

 

gif-fete-des-meres2

http://www.chezmaya.com

logo-cartes-virtuelles

8 mai, 2013 à 15 h 42 min


Un commentaire pour “J’entends encore Maman chanter !”


  1. plius écrit:

    Bonsoir, je venais ici me promener….bisou, j’espère que tu vas bien. Vacances peut-être???? Je suis maintenant sur : http://sinope.eklablog.com! à bientôt j’espère….Charlotte

    Répondre


Répondre à plius Annuler la réponse.